Rue Saint-Lambert, 116 - 1200 Woluwé Saint Lambert - info@alivreouvert.be - Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h - Adulte : +32.(0)2.762.98.76 - Jeunesse : +32.(0)2.762.66.69

Rechercher parmi plus d'un million de livres :


Actualités
Le 28/11 rencontre avec Marc Crommelinck et Jean-Pierre Lebrun

un-cerveau-pensant-entre-plasticite-et-stabiliteLe mardi 28 novembre à 19h30

La librairie aura le grand plaisir de recevoir Marc Crommelinck et Jean-Pierre Lebrun pour la présentation de leur ouvrage écrit à quatre mains,

Un cerveau pensant : entre plasticité et stabilité : psychanalyse et neurosciences, paru aux éditions Érès.

Marc Crommelinck est professeur émérite à l’université de Louvain et membre de l’Académie royale de médecine de Belgique.
Jean-Pierre Lebrun est psychiatre, psychanalyste à Namur et Bruxelles.


La discussion sera animée par Pierre Marchal, philosophe des sciences et psychanalyste, et Alain Maskens, médecin et informaticien.

 

NOTICE DE L’ÉDITEUR : « Les progrès incontestables des neurosciences de ces dernières années mettent-ils en question la discipline que Freud a inventée et que Lacan a réinventée ? N’assistons-nous pas plutôt à un troisième moment de naissance de la science – après l’âge grec et l’âge classique – qui nous contraint à revisiter les assises du sujet ? Néanmoins, les avancées des neurosciences nous obligent à problématiser à nouveaux frais les rapports du corps et du langage, à aborder différemment des questions aussi anciennes que cruciales telles les relations corps-esprit, nature-culture, animal-humain… et à prendre en compte l’impact des mutations technologiques sur la réalité psychique.
Dans un entretien vivifiant, Jean-Pierre Lebrun et Marc Crommelinck convoquent la psychanalyse et les neurosciences pour appréhender le fonctionnement du cerveau pensant. Ils prennent appui sur les concepts, aujourd’hui promus, d’émergence, de causalité ascendante et descendante, de plasticité… en maintenant la rigueur d’une position matérialiste devenue désormais incontournable et une volonté de transmettre au plus grand nombre. »

Entrée libre

 
Le 30/11 rencontre avec Marcel Gauchet

gauchet-nouveaumondenrfLe jeudi 30 novembre à 19h30

La librairie est très heureuse de vous convier à une rencontre exceptionnelle avec le philosophe français
Marcel Gauchet.
Il nous parlera de son dernier ouvrage
Le nouveau Monde, paru aux éditions Gallimard.

Marcel Gauchet est un philosophe et historien français. Directeur d’études émérite à l’École des hautes études en sciences sociales, il est également rédacteur en chef de la revue Le Débat (Gallimard), l'une des principales revues intellectuelles françaises, qu'il a fondée avec Pierre Nora en 1980.

 

NOTICE DE L’ÉDITEUR : « Que s’est-il passé pour qu’advienne silencieusement, dans le sillage de la crise économique du milieu des années 1970, un monde nouveau dont nul n’avait anticipé les traits? En quoi consiste au juste sa nouveauté, qui à la fois marque le triomphe du principe démocratique à une échelle jamais vue et rend sa mise en œuvre si problématique? »

Au vu du nombre de place limité, nous conseillons de vous inscrire dès aujourd’hui, par mail ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ) ou téléphone (02/762.98.76.)

 
Le 5/12 rencontre avec Pierre Malengreau

malengreauinterpretationLe mardi 5 décembre à 19h30

La librairie accueillera Pierre Malengreau pour la présentation de son dernier ouvrage

L'interprétation à l'oeuvre : lire Lacan avec Ponge, paru aux éditions La Lettre Volée.


Pierre Malengreau est psychanalyste à Bruxelles, membre de l’École de la cause freudienne et de l’Association mondiale de psychanalyse.

La rencontre sera animée par Jean-Pierre Lebrun, psychanalyste et Daniel Laroche, docteur en Philosophie et Lettres.

NOTICE DE L’ÉDITEUR : « Il y a des mots qui portent, et d’autres pas. C’est un fait clinique. Il n’est pas sûr cependant que les effets réels de la parole dans une psychanalyse dépendent du sens. À quelle réson faut-il alors recourir pour aborder le réel ?, se demande Jacques Lacan. L’appui que Francis Ponge prend sur la matérialité des mots dans son écriture poétique apporte quelque réponse. C’est particulièrement sensible dans ses écrits sur l’art. Ponge fait résonner dans la langue les natures mortes de Chardin, les hautes pâtes Fautrier, les collages de Braque, le trait de Giacometti et le nom de Picasso. La notion d’interprétation est au cœur du dispositif analytique, avant même que l’on sache qui interprète, voire même ce qui interprète. La prise en compte du réel dans l’expérience analytique impose une révision de cette notion. Faire résonner autre chose que le sens devient déterminant. Le corps-à-corps de Ponge avec les mots se présente à cet égard pour la psychanalyse comme une opportunité à saisir. »

Entrée libre

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 11

Newsletter

Notre label

Label de qualité - le libraire

logo_alsj
logo_initiales
Suivez-nous sur Facebook