Rue Saint-Lambert, 116 - 1200 Woluwé Saint Lambert - info@alivreouvert.be - Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h - Adulte : +32.(0)2.762.98.76 - Jeunesse : +32.(0)2.762.66.69

Rechercher parmi plus d'un million de livres :


Actualités
Le 30/03 Rencontre avec Martine Gengoux

gengouxviolettePas simple de s'appeler Violette avec un profil de baobab 

Quel beau titre pour ce roman bourré de charme, plein de tendresse et de poésie !

Venez rencontrer l'auteure de ce délicieux roman le jeudi 30 mars à 19h.

Cette fameuse Violette, avec son profil de baobab donc, ne demande rien de plus à la vie que ce qu'elle ne lui offre déjà : un emploi stable dans une blanchisserie où elle est appréciée, une vie réglée, paisible, avec ses cochons d'Inde et ses puzzles. Mais voilà, la blanchisserie doit fermer ses portes et le petit monde de Violette se délite. Sa soeur l'invite alors à séjourner dans l'hôtel que tient son nouveau fiancé. Bien que peu enthousiaste, Violette accepte. Et c'est là, sur cette côte désertée, hors saison, à l'"Hôtel de la Plage", pension de famille légèrement démodée, vivant dans la nostalgie des années rock, que la vie apportera à notre héroïne, si timide et effacée, ses plus belles surprises et ses rencontres les plus inattendues.
Martine Gengoux, animatrice d'ateliers d'écriture, signe son premier livre.
 
Exposition Augustí Centelles

Du 4 mars au 22 avril, découvrez

Augustí Centelles, Espagne 1936. Assassinat d’une démocratie,

une exposition en partenariat avec les éditions Husson

espagne1936

Augustí Centelles, photographe-reporter catalan, est un l’un des acteurs majeurs de la photographie de guerre. Bien qu’actuellement méconnu, il a rencontré la reconnaissance de ses pairs grâce à son travail durant la guerre civile espagnole. D’abord journaliste à La Vanguardia, il rejoindra ensuite le ministère de la Propagande républicaine.

C’est à lui que l’on doit, notamment, la célèbre photographie d’un homme en marcel blanc, caché dans l’angle d’un bâtiment, baïonnette au canon. Ou encore la seule photographie qui témoigne de l’engagement de George Orwell dans le combat, alors membre du POUM (Parti ouvrier d’unification marxiste).

Contraint à l’exil en 1939 – date de commencement de la dictature du Général Franco, qui durera 36 ans – Augustí Centelles rejoint la France. Il n’y retournera qu’en 1944, à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il aura laissé derrière lui, en France et dans les mains de paysans, une valise pleine de milliers de négatifs qu’il ne retrouvera que 30 ans plus tard, en 1976, après la mort de Franco.

Cette exposition présente une sélection d’une trentaine de photographies d’Augustí Centelles, réalisées entre 1936 et 1939. Elle a déjà été exposée à plusieurs reprises en France et en Belgique.

En vente à la librairie : le livre-catalogue  Espagne 1936. Assassinat d’une démocratie, (24€), Bruxelles, 2006, Husson éditeur (leur site ici) ainsi qu'une sélection d’ouvrages et de DVD sur le thème de la Guerre d’Espagne.

En lien avec la représentation de « Pas pleurer » au Théâtre de Poche (informations complémentaires ici) pièce de théâtre adaptée du roman éponyme de Lydie Salvayre (Prix Goncourt 2014) et mise en scène par Denis Laujol.

 
Découvrez "Pas pleurer" au Théâtre de Poche

Du 21 mars au 8 avril, Pas pleurer, prix Goncourt 2014,

adapté et mis en scène au Théâtre de Poche par Denis Laujol.

paspleurer

Il s'agit du récit par Lydie Salvayre, de l’histoire de sa mère Montserrat, - dite Montse -, plongée dans la guerre civile espagnole, à l'été 1936. Montse, qui avait quinze ans à l'époque, en a aujourd’hui nonante. Elle est en proie à de gros troubles de mémoire, et a tout oublié de sa vie, excepté cette courte période.
Devant sa fille, avec qui elle partage « une petite anisette » qu'on devine strictement interdite par les médecins, elle raconte son petit village perdu en Catalogne. La vie n'y a pas changé depuis le Moyen-Age, rythmée par les récoltes d'olives, les fêtes de village, les mariages arrangés, son frère Josep, fraîchement converti aux thèses anarchistes et son rival stalinien Diego, les disputes familiales, les premières tentatives de collectivisation, l'irruption de cette idée que, peut-être, tout pourrait changer… Puis la guerre et  l'exil... d’Espagne vers la France…
« Pas pleurer », c'est l'injonction que répète Montse à sa petite fille serrée contre elle, sous les bombardements fascistes et dans le dénuement le plus total, alors qu'elle fuit son pays, l'Espagne, qui tombe aux mains des franquistes.
« Pas pleurer », c'est aussi ce que nous dit Lydie Salvayre, alors que nous avons toutes les raisons de pleurer devant la bêtise humaine, aujourd’hui comme hier. Ne pas baisser les bras. Ne pas avoir peur.

En exclusivité pour les amis de notre librairie la place à 12€ (au lieu de 18€).

Il vous suffit de réserver au 02/649.17.27. ou via Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. en mentionnant le nom de la librairie!

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 10

Newsletter

Notre label

Label de qualité - le libraire

logo_alsj
logo_initiales
Suivez-nous sur Facebook