Rue Saint-Lambert, 116 - 1200 Woluwé Saint Lambert - info@alivreouvert.be - Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h - Adulte : +32.(0)2.762.98.76 - Jeunesse : +32.(0)2.762.66.69

A livre ouvert - Le rat conteurphoto librairie Alivreouvert
Sciences humaines
Les petites et les petites (grandes) pommes du savoir

scienceshumpomme

Adressée à tout amateur de découvertes scientifiques souhaitant satisfaire sa soif de curiosité, voilà une petite collection qui gagne à être connue. Attention cependant à ne pas se laisser endormir par son look pop et coloré : il s'agit bien là d'ouvrages de vulgarisation de haut vol !

Les thèmes amusants ou atypiques sont développés avec une grande rigueur scientifique et beaucoup de pédagogique. À partir de 16 ans.

 
Les nouveautés de la colection "Beaux livres"

scienceshumbl

La collection « Le Beau Livre » nous revient en cette fin d'année avec trois nouveautés :

Le Beau Livre de la Psychologie, le Beau Livre des Remèdes et Médicaments et le Beau Livre de la Terre.

Si vous aviez manqué les titres précédents (Le Beau Livre des Maths, de la Physique, de l'Univers et de la Médecine), voilà l'occasion de découvrir cette série des éditions Dunod, aussi jolie que bien documentée, réalisée avec un réel souci de vulgarisation scientifique.

 
La sélection hivernale des sciences humaines

Voici nos suggestions de fin d'année pour le rayon sciences humaines !

butlersQu'est-ce qu'une vie bonne ?, Judith Butler

Le 11 septembre 2012, Judith Butler est invitée à prononcer un discours lors de la remise du prix Adorno qui la consacre. Elle reprend à cette occasion une citation du philosophe allemand, tirée de son ouvrage Minima Moralia : « on ne peut mener une vie bonne dans une vie mauvaise».

Questionnant la formule, Judith Butler se penche sur les moyens et conditions de vie « bonne », autrement dit, de vie en accord avec nos aspirations éthiques et morales alors que nous baignons dans un environnement « plus vaste structuré par l'inégalité, l'exploitation et diverses formes d'effacement ».

A contrario des habituels courants individualistes propres au développement personnel, c'est dans la vie sociale et le collectif que J. Butler perçoit la possibilité de vivre en harmonie : « S'il me faut mener  une vie bonne, il devra s'agir d'une vie vécue avec d'autres, d'une vie qui ne sera pas une vie sans ces autres ; je ne perdrai pas ce je que je suis, celui ou celle que je suis sera transformé par mes rapports avec les autres, puisque ma dépendance à autrui et ma fiabilité sont nécessaires afin que je vive et que je vive bien. »

D'une grande clarté, ce petit essai dénote de par sa remarquable justesse d'esprit et d'analyse. Retrouvez la notice de l'éditeur ici .

Les voix. Témoignages, Aimée F. et Nicole Anquetil

voixsCurieux document que voici. En 2010, Nicole Anquetil, psychiatre et psychanalyste, reçoit dans son cabinet Aimée F., une femme de 70 ans portant une liasse de feuilles sous le bras : l'histoire de sa rencontre avec les « Voix »

Aimée F. est une femme agréable, mariée, retraitée depuis douze ans. Elle a une vie sociale satisfaisante et mène ses activités normalement. Pourtant, elle est quotidiennement harcelée par une série de voix qui la poursuivent chez elle comme à l'extérieur.

Bien décidée à ne pas se laisser intimider, Aimée F. développe des stratégies de défense et commence à compiler scrupuleusement les attaques dont elle fait l'objet. C'est ce témoignage, en construction permanente, qu'elle lira semaine après semaine, dans le cabinet de Nicole Anquetil.

À la manière de ses illustres prédécesseurs, Nicole Anquetil nous propose un essai de décryptage, à la suite de ce matériau brut. Retrouvez la notice de l'éditeur ici .

curiolUn quinze août à Paris, Céline Curiol

On connaît de Céline Curiol ses quatre romans publiés entre 2005 et 2012, unanimement salués par la critique française et internationale - Paul Auster dira de son premier roman qu'il est « l’un des textes de fiction les plus originaux et les plus brillamment exécutés par un écrivain contemporain ».

Avec « Un quinze août à Paris » elle nous livre un témoignage intime d'un tout autre genre : l'histoire de la dépression dans laquelle elle s'est profondément enlisée au cours de l'été 2009. Voulant écrire « le livre qu'[elle] aurait aimé lire lorsque [sa] vie en dépendait », Curiol a longuement gratté, analysé et étudié l'histoire de sa dépression, pour la transcender et en offrir une vision plus large. Il en ressort un ouvrage extrêmement bien documenté sur l'expérience de la dépression vue de l'intérieur.

À la lumière des discours scientifiques et psychanalytiques mais également de nombreux textes littéraires, elle ausculte les sinuosités de sa pensée tourmentée. Sont ainsi convoqués tour à tour  : Freud, J.-C. Ameisen, Sylvia Plath, William James, Stieg Dagerman ou encore Julia Kristeva (entre autres).

Autant d'auteurs qui lui permettent de décrire en mots et en concepts ce mal qui l'a rongée de l'intérieur, l'empêchant de lire, d'écrire et plus simplement de vivre.

Un ouvrage majeur pour comprendre la dépression. Retrouvez la notice de l'éditeur ici

Les mots sans les choses, Éric Chauvier

chauviersLes discours scientifiques (économiques, sociologiques, psychiatriques, etc.) ont aujourd'hui largement pénétré notre langage ordinaire.

Mais si chacun semble désormais capable de jongler relativement facilement avec des mots savants, nous voilà dans le même temps incapables de décrire notre vécu, notre « vie ordinaire » sans y plaquer ces termes - parfois inadéquats, mal intégrés ou pire, mal « conceptualisés ». Or, à trop vouloir singer le discours spécialisé, la sensation de réalité de l'expérience vécue s'évanouit. Notre expérience individuelle se retrouve déconnectée de notre langage et notre langage lui-même en devient désaffecté, incapable de résonance.

Les responsables dans la ligne de mire d'Éric Chauvier ? Certainement les grands de la French Theory  (Bourdieu, Foucault, Levy Strauss) même s'il concède que cela s'est parfois fait à rebours de l'intention initiale. Plus durement décriés encore, ceux des Care et Gender Studies...

S'appuyant sur une lecture approfondie de Wittgenstein et de Spinoza, Eric Chauvier, avec son humour habituel, nous propose un texte d'une apparente légèreté mais d'une solide assise intellectuelle.

Un essai terriblement drôle, (im)pertinent et rafraîchissant. Retrouvez la notice de l'éditeur ici.

Ni vu ni connu, Hanna Rose Shell

scienceshumloupe scienceshumloupe2
scienceshumloup3

Oscillant entre les sciences naturelles, l'anthropologie, l'histoire et l'esthétique, voici un nouvel OVNI des éditions Zones Sensibles, traitant de l'art du camouflage.

Un petit bijou de curiosité intellectuelle, aussi beau que passionnant !

Retrouvez la notice de l'éditeur ici .

Collection « Le Beau Livre de... »

scienceshumbl

La collection « Le Beau Livre » nous revient en cette fin d'année avec trois nouveautés :

Le Beau Livre de la Psychologie, le Beau Livre des Remèdes et Médicaments et le Beau Livre de la Terre.

Si vous aviez manqué les titres précédents (Le Beau Livre des Maths, de la Physique, de l'Univers et de la Médecine), voilà l'occasion de découvrir cette série des éditions Dunod, aussi jolie que bien documentée, réalisée avec un réel souci de vulgarisation scientifique.

Les Petites Pommes ET Les Petites (Grandes) Pommes du savoir

scienceshumpomme

Adressée à tout amateur de découvertes scientifiques souhaitant satisfaire sa soif de curiosité, voilà une petite collection qui gagne à être connue. Attention cependant à ne pas se laisser endormir par son look pop et coloré : il s'agit bien là d'ouvrages de vulgarisation de haut vol !

Les thèmes amusants ou atypiques sont développés avec une grande rigueur scientifique et beaucoup de pédagogique. À partir de 16 ans.


 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 7 sur 23