Rue Saint-Lambert, 116 - 1200 Woluwé Saint Lambert - info@alivreouvert.be - Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h - Adulte : +32.(0)2.762.98.76 - Jeunesse : +32.(0)2.762.66.69

A livre ouvert - Le rat conteurphoto librairie Alivreouvert
Notre Château / Littérature française

Emmanuel Régniez
Le Tripode, 141 pages, 15 €

notre chateau"Tout a commencé un jeudi. Je ne peux pas me tromper de jour, puisque c'est le jeudi et uniquement le jeudi que je vais en ville. Il n'y a que ce jour-là que j'ai pu voir ce que j'ai vu. Je ne vais jamais en ville les autres jours."
Depuis la mort accidentelle de leurs parents, Octave et sa sœur Véra vivent reclus dans une très belle demeure qu'ils nomment "Notre Château". Ils passent leurs journées à lire dans l’immense bibliothèque qu’ils se sont constituée. Le monde d'Octave et de Véra est un monde de mots. Tous les soirs, ils se font la lecture à voix haute d'extraits sélectionnés. Ces extraits, ils les ont recopiés sur des fiches cartonnées, ce qui n'est pas sans nous rappeler les pratiques du personnage de L'ABC du gothique, le précédent livre de l'auteur. Tous les jeudis, Octave se rend en ville chez le libraire pour acheter des livres. C'est au cours d’une de ces sorties que le monde d'Octave va vaciller.

"Le jeudi 31 mars à 14h32, j'ai vu ma sœur dans le bus n°39 qui va de la Gare à la Cité des 3 Fontaines, en passant par l'Hôtel de Ville. Je vais tout de suite dire quelque chose : ma sœur ne prend jamais le bus, ma sœur ne va jamais en ville. Elle déteste aller en ville. Elle déteste la Ville."

La chose est d'autant plus troublante qu'à son retour, Octave trouve Véra à la maison et que celle-ci nie être sortie. S'ouvre alors dans l'esprit d'Octave le doute, tout comme dans l'esprit du lecteur. Peut-on faire confiance au narrateur de Notre Château? Ou bien sommes-nous emmenés dans le monde d'un esprit malade? Des éléments étranges continuent de se produire. Octave trouve une cigarette allumée alors qu'il a arrêté de fumer depuis longtemps. Un matin il se lève et prépare le café pour sa sœur et lui mais à son réveil celle-ci s'étonne : "Nous n'avons jamais bu de café le matin, en vingt ans, pas une seule fois. Tu n'aimes pas le café le matin. Je n'aime pas le café le matin." Le monde d'Octave s'effrite, se fissure et le roman vacille dans l'étrange. L'inquiétude s'installe et perturbe la bulle d'Octave et de Véra.


"De quoi a-t-on le plus peur ? De ses fantômes ou de ses fantasmes?"
Pourquoi le passé vient toujours contaminer le présent? Qu'est-ce qui définit le réel ? " Nous vivons dans un monde mais il y en a tant d'autres possibles." "Je pense souvent aux mondes parallèles; aux mondes autres que le nôtre".


Notre château
est un roman envoûtant, ensorcelant qui nous plonge dès les premières pages dans un huis clos obsédant. Par la musique de sa langue riche en répétitions et variations, redites et légers décalages, et un usage des superlatifs tout à fait extraordinaire, Emmanuel Régniez hypnotise son lecteur comme peut le faire un Philip Glass ou un Michael Nyman. Car si les références musicales de Notre Château vont à Schubert et Couperin, si le texte scande des comptines à la manière d'un conte classique, et si les références littéraires à la littérature gothique du XVIIIème siècle hantent ce livre, vous serez porté dans l'univers de Notre Château par une langue d'une grande modernité, des phrases courtes, un rythme rapide, un vocabulaire contemporain. Bref Notre château est un livre intense, dévorant, fascinant.

 

Newsletter

logo_alsj
logo_initiales
Suivez-nous sur Facebook