Rue Saint-Lambert, 116 - 1200 Woluwé Saint Lambert - info@alivreouvert.be - Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h - Adulte : +32.(0)2.762.98.76 - Jeunesse : +32.(0)2.762.66.69

A livre ouvert - Le rat conteurphoto librairie Alivreouvert
Le Dagobert Optique / Littérature française

Isabelle Bergoënd
Thierry Marchaisse, 239 pages, 19€

dagobertoptiquesEléonore et son frère Romuald sont restés de grands enfants passionnés par les jeux et les chasses aux trésors. Chaque année, ils organisent une journée du Jeu et se concoctent mutuellement un jeu de piste avec à la clé une victoire d'estime et quelques heures de retour en enfance. C'est en essayant de résoudre une de ces énigmes, devant une église de Strasbourg, qu'Eléonore fait la connaissance de Hoang. Cet asiatique à la belle prestance mais visiblement sans abri l'aide à identifier un bâtiment. Prise de sympathie pour cet étrange bonhomme, Eléonore entame la discussion.

Hoang lui parle alors de ce qui l'a conduit de son Vietnam natal à cette vie d'errance dans les rues de Strasbourg. L'année précédente, Hoang a reçu un curieux paquet. Ce colis, initialement adressé à son père mort depuis des années, a été égaré par la poste vietnamienne durant les années de guerre. Ainsi, alors qu'il a été posté en 1972 à Strasbourg, il n'a atteint le fil de son destinataire que près de 40 ans plus tard. Il s'agit d'une courte lettre accompagnée de deux objets : un service à thé d'apparence arabe et une plaque de verre dans laquelle, par transparence, on découvre le portrait d'un couple, une femme européenne et un asiatique, tous deux vêtus de costumes évoquant les années 1900. Hoang, qui n'a jamais connu son père, sentant là un lien important avec l'histoire de sa famille, a décidé d'entreprendre un grand voyage afin de découvrir l'origine de cet objet insolite. Voilà une énigme encore plus fascinante que leur petit jeu de piste ! Eléonore décide d'héberger Hoang. Aidée de son frère, de son compagnon, d'un voisin détective et d'une jeune voisine, elle tente de découvrir l'origine de ce que le groupe a baptisé le "Dagobert Optique", pas tout à fait un daguerréotype mais assurément un ancêtre de la photographie.

Cette enquête mènera Eléonore et ses amis, mais surtout Hoang, sur les traces d'un ancien prix Nobel, d'un prince vietnamien, des oubliés de l'histoire coloniale française en Asie et en Algérie. Un premier roman très réussi.

 

Newsletter

logo_alsj
logo_initiales
Suivez-nous sur Facebook