Rue Saint-Lambert, 116 - 1200 Woluwé Saint Lambert - info@alivreouvert.be - Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h - Adulte : +32.(0)2.762.98.76 - Jeunesse : +32.(0)2.762.66.69

Il était une fois  4 jeunes filles, 4 adolescentes "comme les autres" devenues pourtant les témoins malgré elles d'une Histoire bien cruelle. 4 destins pour 3 romans pour que, face au fanatisme et à l'injustice, les voix d'hier et d'aujourd'hui soient entendues.

dernierchantpartdudiablegrevetorage

Eva Wiseman, le dernier chant, éd. École des loisirs: Dans une Espagne  redevenue catholique, Isabel de Cardosa, fille  d'un médecin de cour, vient de se fiancer et ce, contrairement à la promesse de son père, sans être concertée. L'heureux élu, Luis de Carrera, est détestable et odieux mais il vient d'une vieille famille dont les racines catholiques sont "incontestables" aux yeux de l'Inquisition, terrible institution qui semble tant effrayer la mère d'Isabel et la famille du jeune orfèvre en charge de son cadeau de mariage...

Aina Basso, De la part du diable, (trad. du néo-norvégien) éd. Thierry Magnier: au XVIIe siècle, la chasse aux sorcières était monnaie courante. Dorothé, du haut de ses 16 ans, est la nouvelle épouse de l'un des juges en charge dans le Finnmark; Elen est la fille d'une guérisseuse à l'esprit et aux moeurs libres, toutes deux vivent en paix à l'écoute de la nature et des hommes. Les deux adolescentes éprises de de liberté entreront toutes les deux brutalement dans l'âge adulte en se confrontant aux lois des hommes.

Yves Grevet, Celle qui sentait venir l'orage, éd. Syros : 1897, Frida  fuit sa région natale, pour ses voisins elle est "la fille des démons", ceux que l'on vient d'exécuter. Mise sous la tutelle du docteur Grüber à Bologne, la jeune fille devra se reconstruire, s'affirmer loin des édits pseudoscientifiques et des préjugés et surtout ne jamais renoncer à trouver la vérité.

Gary D. Schmidt, La guerre des mercredis, éd. École des loisirs

guerremercredisHolling Hoodhood vit dans la ville américaine moyenne, dans la maison parfaite, dans la famille idéale. Lorsque vient le mercredi, une moitié de sa classe s'en va pour la synagogue, l'autre pour l'église; étant le seul presbytérien, il reste seul face à la redoutable Madame Baker qui ne peut visiblement pas l'encadrer! Enfin, à première vue seulement car les lectures shakespiriennes se substitueront aux corvées de nettoyage et une solide amitié verra doucement le jour entre cette professeure aux multiples facettes et cet adolescent en pleine construction.

La guerre des mercredis présente avec justesse et humour piquant la difficulté d'être un adolescent, de s'affirmer dans ses choix face à des camarades de classe  aux horizons variés et aux envies dispersées et de trouver sa place loin des attentes d'autrui. L'auteur revient intelligement sur les États-Unis de la fin des années 60, enlisés dans la guerre du Vietnam et les convenances bien-pensantes. Ce roman captivera les lecteurs dès 12-13 ans et, qui sait, donnera envie de lire du Shakespeare et de courir le marathon!

A. Cousseau, Le fils de l'ombre et de l'oiseau, éd. du Rouergue

filsombres

Butch Cassidy, terrible bandit du XIXe siècle, dort sous un arbre quelque part en Amérique latine. Elie et son frère Eias le regardent, ils ont prévu de le tuer... Mais avant cela, ils se doivent de vous raconter l'histoire de leur famille. Celle de Poki, adolescente bien trop à l'étroit sur son île natale, de son rêve de s'envoler, de son envie de retrouver la forêt loin très loin par delà les flots, son histoire d'amour aussi avec cet homme qui semble sorti d'un roman. L'histoire de Pawel qui en suivant le rêve de sa mère tentera de s'accomplir. L'histoire de Waki, fille du serpent et douce rêveuse, qui en tombera amoureuse. Elie raconte tout cela, entrecoupé des réflexions d'Elias, drôles et pertinentes, et y ajoute une description intelligente et réaliste de l'Amérique latine de l'époque, des luttes qui l'animent et des revendications de son peuple."Et Butch?" me direz-vous. Et bien, patience, alors que son portrait s'élabore progressivement, sa relation avec la famille de l'oiseau se révèle et éclaire d'un nouvela angle ce fabuleux récit!

Alex Cousseau signe un roman atypique et ample pour les grands ados (et adultes curieux). Il allie finesse et souffle épique pour narrer les légendes amérindiennes, l'Histoire sud-américaine, la fin de l'époque western mais surtout de beaux destins. Laissez-vous emporter par la richesse de ce texte riche de poésie et d'aventure.

Des romans pour les ados en manque d'évasion

romansado

  • Le mystère de Lucy Lost chez Gallimard jeunesse de Michael Morpurgo : Un naufrage, une perte, une adoption, une histoire d'amour et l'aventure d'une reconstruction. Touchant, absolument passionnant, construit et écrit d’une manière admirable, la découverte d'une jeune fille muette sur l'île de Scilly étonnera dès 11-12 ans.
  • Aussi loin que possible, d'Eric Pessan à l'École des Loisirs (coll. Medium): Antoine et Tony n'ont rien planifié. Comme tous les matins, ils se rendent au pas de course au collège. Sauf que ce matin-là, ils continueront, ils iront toujours plus loin, laissant de côté la cité, la crainte de l'expulsion, la peur d'un père trop dur...  Un roman prenant comme une ode à la vie. Dès 12-13 ans.
  • La Passe-Miroir, deux tomes parus chez Gallimard jeunesse, signés Christelle Dabos: Un univers dense et riche, des complots, des secrets, une intrigue à couper le souffle, telle est la recette d'une saga fantastique sans accrocs, ni temps mort. L'ensemble servi par une écriture ciselée et vivante à dévorer sans hésiter. Dès 13 ans.
  • Blue Bird, de Tristan Koegel chez Didier jeunesse : un beau roman historique sur l'émancipation des Noirs dans la Louisianne des années 40. Une ode à la liberté et à l'amour sur des rythmes de blues.
  • Nous voulons tous le paradis à La joie de lire: un roman historique traduit du néeeralndais pour se plonger dans notre passé. Cet ample roman-chorale donne une voix aux adolescents des années 40, ceux qui doivent grandir et se découvrir dans des temps troublés. Dès 14 ans.
  • Une braise sous la cendre de Sabaa Tahir chez Pocket jeunesse: Elias est un Martial, il représente l'élite et a un bel avenir guerrier devant lui mais le jeune homme n'en peut plus du climat de violence qui lui est imposé. Laia est une Érudite, une paria, orpheline qui, lorsque son frère se fera arrêté, croisera la route de la Résistance. Actions, complots, trahsions, liberté, pouvoir,... tous les ingrédients de ce roman de fantasy (à la mode antique) dès 14-15ans.
  • Blood Family d'Anne Fine à l'École des Loisirs (coll. Medium): Un roman sombre et fort à la fois  pour un lectorat averti. Le destin hors norme et bouleversant d'Edward, un enfant perdu dans un monde parfois trop cruel.

Newsletter

Notre label

Label de qualité - le libraire

logo_alsj
logo_initiales
Suivez-nous sur Facebook