Rue Saint-Lambert, 116 - 1200 Woluwé Saint Lambert - info@alivreouvert.be - Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h - Adulte : +32.(0)2.762.98.76 - Jeunesse : +32.(0)2.762.66.69

Stéphane Michaka, La mémoire des couleurs, Pocket Jeunesse

michaka-couleursTrois ans après le très remarqué diptyque Cité 19, Stéphane Michaka est de retour chez Pocket Jeunesse avec La mémoire des couleurs. Mauve a 15 ans, il arrive de nulle part et est amnésique. Un indice, son nom tatoué sur sa peau. Une particularité, il est télépathe. Une envie, retrouver la mémoire pour découvrir la raison de son arrivée en France. Alors qu'il reconstitue son parcours, qu'il apprivoise ses émotions et intègre de nombreuses découvertes, il se remémore une société avancée, sans guerre, unie, à la pointe de la technologie, un monde parfait. Mais qu'a bien pu faire Mauve pour subir l'exil ?

La mémoire des couleurs oscille entre quête identitaire et anticipation, promène le lecteur au coeur d'une intrigue dense et bien construite en abordant à la fois des thèmes d'actualité et des questionnements universels. Stéphane Michaka nous séduit par son écriture efficace et élégante. Il nous charme aussi par la bienveillance et l'humanité qui transparaissent dans ses écrits. Il signe un roman fort que l'on aimera conseiller longtemps !

 

Nos amis du label Ado-lisant ont dévoilé leur sélection!

ado-lisant

Plus d'informations sur ce projet en un clic ici!

Pour les fêtes, pour tous les jours, des romans forts.

roman-ados

La mémoire des couleurs, Stéphane Michaka, Pocket jeunesse : L'auteur de Cité 19 nous offre cet hiver un récit dense, à la fois récit d'anticipation passionnant et recherche identitaire bouleversante.

Le mur des apparences, Gwladys Constant, Rouergue: Un roman court qui dépeint l'adolescence dans ce qu'elle a de plus terrible mais aussi de plus beau.

La tête sous l'eau, Olivier Adam, Robert Laffont : Après le drame, comment se reconstruire? En mêlant suspense et tendresse, Olivier Adam tente de répondre à cette terrible question.

Gwladys Constant, Le mur des apparences, Rouergue

murapparencesAu lycée, Justine est la cible depuis des années des hyènes, des camarades de classe obéissant à la belle Margot. Margot, enviée, jalousée, adorée qui pourtant se suicide. Stupeur, larmes mais surtout incompréhension ; quand on a tout, comment peut-on se suicider ? Justine se décide à percer ce mystère en sondant les réseaux sociaux mais surtout en décortiquant les journaux intimes de Margot qu’elle a récupérés (ou subtilisés, c’est selon) en tant que « plus vieille amie de Margot ». Elle y découvrira de fausses amitiés, des manipulations, des pactes et devra elle-même s’affirmer et prendre une nouvelle position au cœur du lycée.


Avec ce roman court mais fort, Gwladys Constant dépeint l’adolescence dans ce qu’elle a de plus terrible mais aussi de plus beau. Les personnages souvent ambivalents nous font tanguer entre sincérité et mensonge, entre convention et rébellion, entre réalité et apparence.

Newsletter

Notre label

Label de qualité - le libraire

logo_alsj
logo_initiales
Suivez-nous sur Facebook