Rue Saint-Lambert, 116 - 1200 Woluwé Saint Lambert - info@alivreouvert.be - Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h - Adulte : +32.(0)2.762.98.76 - Jeunesse : +32.(0)2.762.66.69

bifteck-provostMartin Provost
Phébus, 124 pages, 11 €

Chez les Plomeur, on est boucher de père en fils. André, le fils, est convoité par toutes les clientes. On est en pleine première Guerre Mondiale et André fait si bien danser la chair des dames en manque de leurs hommes. L'Armistice ramènant les maris du front, c'est pas moins de sept poupons qui sont tout à coup déposés, sitôt sevrés, au seuil de la boucherie. Fuyant un mari jaloux, André et sa progéniture embarquent sur un bateau pour les Amériques. Mais c'est une île déserte et féérique qu'ils découvrent après une longue errance, où André mène ses troupes d'un instinct paternel et câlin dans une ambiance douce remplie de merveilleux. Ça sent l'amour et ça fait du bien!

petite-soeur-carol-oatesJoyce Carol Oates. Trad. de l’anglais.
Philippe Rey, 667 pages, 24 €

Bliss Rampike a beau n’avoir que 6 ans, elle est acclamée par la foule, suivie par les télévisions. Car Bliss est une petite championne de patinage comme l’Amérique en raffole. Sa mère a fait d’elle une poupée qu’elle coiffe, habille, fait travailler. Son père est exaspéré par ce sport devenu obsessionnel. Son frère Skyler est devenu transparent. Et puis le rêve s’effondre. Bliss est retrouvée morte dans la maison familiale. Victime d’une famille névrosée ou d’un pervers amateur de petites princesses surmaquillées ? Même morte Bliss continue à occuper les médias tandis que Skyler tente d’exorciser ses démons en écrivant sa version des faits. Joyce Carol Oates dénonce les excès d’une société où tous les enfants sont sous médicaments, où la réussite économique est le seul moteur, où les médias se jettent sur les histoires sordides.

vivement-l-avenir-marie-sabine-rogerMarie-Sabine Roger
Le Rouergue, 301 pages, 19 €

Dans une sinistre cité de province, les destinées de trois trentenaires paumés, pour qui l’horizon semble déjà bouché, vont se croiser. Ensemble ils vont s’occuper d’une personne handicapée redonnant ainsi un but à leur existence. Que les amateurs d’Anna Gavalda se réjouissent car voici un roman de la même veine, plein d'humour et d’optimisme, qui montre des êtres déjà abattus par la dureté de la vie reprendre espoir malgré tout. Après La tête en friche que nous avions déjà apprécié, M.-S. Roger signe à nouveau un récit au ton juste qui, tout en captant les désespérances de notre époque, parvient à nous redonner le sourire.

indignation philip rothPhilip Roth. Trad. de l’américain.
Gallimard, 195 pages, 17.50 €

A dix-neuf ans, Marcus Messner mène une vie harmonieuse et paisible dans le New Jersey jusqu’au jour où son père, soudain inquiet pour ce fils presque adulte, le persécute en le surveillant et en lui annonçant un avenir redoutable. Marcus fuit cette ambiance oppressante en s’inscrivant dans une nouvelle université à des kilomètres de sa ville natale. Indigné par ce père obsessionnel, par la vie de ses compères étudiants, par leur compromis, par le chantage que mène le proviseur ou sa mère, Marcus s’initie au monde, à l’amour, à la sexualité, sans faux-semblants, habité par un violent désir de liberté. Mais la paranoïa et les prévisions à priori irrationnelles de son père vont confirmer leur fatalité et l’enchaînement de décisions et d’actes même minimes vont le conduire à une fin précoce (annoncée dès la page 54!). Chronique à rebours de la vie d’un homme en avance sur son temps, Indignation est une tragédie à l’humour acide où l’on retrouve avec bonheur l’univers, les obsessions, l’écriture de Philip Roth.

olive-kitteridge-elizabeth-stroutElizabeth Strout. Trad. de l'anglais.
Ecriture, 375 pages, 24.70 €

« Nul ne se souvenait avoir jamais vu Olive Kitteridge affable ou même polie ». Pour les habitants de Crosby, petite ville du Maine, Olive est cette professeur de mathématiques revêche, mariée à ce si gentil pharmacien, mère d’un garçon qu’elle étouffe. Et pourtant derrière cette façade rebutante se trouve un coeur d’or, des qualités d’écoute et de sensibilité qui peuvent sauver du naufrage. Après tout, que connaît-on des autres, de leur passé, leurs émotions, leurs raisons cachées ? Par petites touches impressionnistes, avec subtilité et finesse, E. Strout crée les contours d’un personnage complexe, de plus en plus attachant au fil des pages.

art-d-ecosser-les-haricotsWieslaw Mysliwski. Trad. du polonais.
Actes Sud, 383 pages, 23.80 €

Le narrateur, vieux gardien d’un village de vacances, reçoit un jour la visite d’un inconnu qui souhaite lui acheter des haricots. Pendant qu’ils les écossent ensemble, il lui raconte, dans une sorte d’improvisation désordonnée mêlée de réflexions philosophiques, les événements et rencontres qui ont compté dans sa vie, une vie marquée par la tragédie de la guerre mais aussi par la passion de la musique. Ce roman, à la fois riche en péripéties et plein de profondeur et d’émotion, a reçu le prix Nike, le plus prestigieux prix littéraire polonais.

Newsletter

Notre label

Label de qualité - le libraire

logo_alsj
logo_initiales
Suivez-nous sur Facebook