Rue Saint-Lambert, 116 - 1200 Woluwé Saint Lambert - info@alivreouvert.be - Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h - Adulte : +32.(0)2.762.98.76 - Jeunesse : +32.(0)2.762.66.69

A livre ouvert - Le rat conteurphoto librairie Alivreouvert
La voie : Pour l'avenir de l'humanité / Sociologie

lavoieEdgar Morin
Fayard, 307 pages, 21,30 euros

Cet essai explique comment une multiplicité de crises sont enchevêtrées dans la grande crise de l'humanité, qui n'arrive pas à devenir l'humanité. Il s'essaie à un diagnostic sur le cours présent et futur de la mondialisation. Le monde, agité de conflits éthiques, religieux, politiques, et de convulsions économiques, continue à toute vitesse sa course vers ce qui sera peut-être le pire. A lire en complément de l'essai choc Indignez-vous de Hessel.

Quatrième de couverture : Le vaisseau spatial Terre continue à toute vitesse sa course dans un processus à trois visages : mondialisation, occidentalisation, développement. Tout est désormais indépendant, mais tout est en même temps séparé.

L'unification techno-économique du globe s'accompagne de conflits ethniques, religieux, politiques, de convulsions économiques, de la dégradation de la biosphère, de la crise des civilisations traditionnelles mais aussi de la modernité. Une multiplicité de crises sont ainsi enchevêtrées dans la grande crise de l'humanité, qui n'arrive pas à devenir l'humanité. Où nous conduit la voie suivie ? Vers un progrès ininterrompu ? Nous ne pouvons plus le croire. La mort de la pieuvre totalitaire a réveillé la pieuvre des fanatismes religieux et stimulé celle du capitalisme financier. Elles enserrent de plus en plus le monde de leurs tentacules. La diminution de la pauvreté se fait non seulement dans un accroissement de bien-être matériel, mais également dans un énorme accroissement de misère. Allons-nous vers des catastrophes en chaîne ? C'est ce qui paraît probable si nous ne parvenons pas à changer de voie. Edgar Morin pose ici les jalons d'une "Voie" salutaire qui pourrait se dessiner par la conjonction de myriades de voies réformatrices et nous conduire à une métamorphose plus étonnante encore que celle qui a engendré les sociétés historiques à partir des sociétés archaîques des chasseurs-cueilleurs.