Rue Saint-Lambert, 116 - 1200 Woluwé Saint Lambert - info@alivreouvert.be - Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h - Adulte : +32.(0)2.762.98.76 - Jeunesse : +32.(0)2.762.66.69

Romans adolescents
Une belle gueule de bois

Une belle gueule de bois, Pierre Deschavannes, éd. du Rouergue

bellegueuledebois


Ni pour les filles, ni pour les garçons. Une parenthèse forte et poignante dans la vie d'un adolescent. Pierre a laissé sa mère et ses soeurs pour vivre avec son père. Ce père qu'il aime tant malgré ses vices et ses faiblesses qui les détruisent tous à petit feu. Un récit fait de rêves et d'espoir mais aussi de solitude, celle d'un fils incapable d'aider son père aux prises avec ses démons, celle d'un jeune en pleine construction.

bellegueuleillus

Le texte est illustré par la main de l'auteur des traits et des ratures que l'on fait en marge de ses cahiers de notes pour exprimer ce qui ne peut être dit. Tout le mal-être mais aussi la force de l'adolescence s'esquissent au fil des pages dans cette tranche de vie autobiographique. Ce roman ne laisse pas indifférent, il chamboule tout sur son passage et c'est bien pour ça qu'il vous accompagnera longtemps.

Dès 14-15ans, un nouveau coup de coeur aux éditions du Rouergue.

 
Les autodafeurs. Mon frère est un gardien

Les Autodafeurs. Mon frère est un gardien, Marine Carteron, éd. du Rouergue

 « Soit je trahis ma parole et je dévoile un secret vieux de vingt-cinq siècles (pas cool), soit je me tais... et je passe pour un dangereux délinquant (pas cool non plus). »

sautodafeurs

Mais commençons par le commencement. Auguste est un adolescent de 14 ans, charmant, charmeur, expert en arts martiaux et littéraire à souhait mais, alors que son père vient de décéder, il part s'installer en province, dans le domaine familial. Il se retrouve alors confronter à de nombreux souvenirs mais surtout à un secret millénaire dont dépend le sort de l'humanité! S'enchainent alors péripéties, rencontres, intrigues dans un style moderne et soigné.

Le récit de cette guerre entre la Confrérie et les Autodafeurs par cet ado au grand coeur (et au grand égo) est entrecoupé par les pages du journal de Césarine, la soeur d'Auguste. A cause (ou grâce à, c'est selon) du syndrome d'Asperger, la fillette est une « artiste » du premier degré et nous livre sa vision de l'aventure et de la vie avec précision et  grande humanité. Les deux enfants forment une paire attachante et hilarante, accompagnés de personnages secondaires riches et haut en couleur !

Mystère, action, humour, un cocktail détonnant pour le premier tome très réussi d'une trilogie en cours de parution chez Rouergue.

A dévorer sans plus tarder dès 12 ans.

 
Les coups de coeur estivaux de nos ados

Ils sont grands, beaux, forts, intelligents, drôles et graves, ce sont les adolescents du Rat Conteur et leurs coups de coeur.

Après une année riche en découvertes, ils ont décidé de vous faire partager les romans qui les ont le plus marqués.

adosetesitebis

Pour nos cadets (1re-3e secondaire) :

- Collins Suzanne, Hunger Games: une trilogie accrochée et palpitante. Mieux que les films, si si c'est promis.

- Fine Anne, Le passage du diable: un secret de famille dans une ambiance étouffante. A dévorer en frissonant.

- Kuijper Alice, Ne t'inquiète pas pour moi: un texte touchant et fort, qui aborde en douceur et en délicatesse la maladie d'une maman. Un roman épistolaire d'un genre nouveau puisque ce sont des post-its qui rythment la vie quotidienne des deux héroïnes du quotidien.

- Scott Michael: Les secrets de l'immorte Nicolas Flammel. L'alchimiste. Cette aventure fantastique  vous entrainera  aux côtés de Sophie et Josh, dans de nombreuses péripéties dans des univers légendaires. 

- Briggs Ransom, Miss Peregrine et les enfants particuliers: étrange, émouvante et flamboyante. Voilà trois adjectifs qui qualifient l'aventure de Jacob qui, pour éclairer les secrets familiaux, se retrouve plongé dans les années 1940. Un roman fantastique qui met les ainés et les cadets d'accord. A lire d'urgence (surtout qu'un deuxième volet tout aussi passionant vient de paraitre)!

Pour nos ainés (4e-6e secondaire):

- Cohen-Scali Sarah, Max: l'histoire d'un enfant façonné dès la naissance par le nazisme. Dur et poignant , certes, mais pour lecteurs avertis!

- Dabos Christelle, La passe-miroir. Les fiancés de l'hiver: intrigues et mystères sont servis par une héroïne pas comme les autres dans un univers fantastique. Vite la suite...

- Green John, qui es-tu Alaska? Alaska est belle, intelligente, troublante, etc. Une jeune fille mystérieuse que  l'on découvre à travers les yeux de Miles comme un reflet de l'adolescence.

- Green John, Nos étoiles contraires: l'auteur (encore lui!) nous propose un roman boulversant sur une adolescente qui combat le cancer.

- Nielsen Susin, Le journal malgré lui d'Henry K. Larsen, un journal qui évoque les difficultés à se (re)construire, à communiquer. Entre anecdotes et réflexions, entre joies et peines, l'auteure brosse le portrait en finesse et en justesse d'un adolescent boulversant.

- Percin Anne, l'âge d'ange: où un livre emprunté à la bibliothèque fait se rencontrer deux adolescents, entourés de mystère que tout semble opposer.

Le Rat Conteur vous souhaite un bel été plein de lectures et de soleil!

 
Le labyrinthe vers la liberté

Le labyrinthe vers la liberté, Delia Sherman, éd. Helium

lelabyrintheverslalibert

Louisianne, les années 60, Sophie a 13 ans et ne ressemble en rien à la jeune fille "bien comme il faut" que ça mère souhaiterait avoir. Cette année, elle passe ses vacances à Oak Cottage, la vieille plantation familiale maintenue dans une chape de plomb archaïque par sa grand-mère nostalgique où la jeune fille se sent mal à l'aise. Alors qu'elle trompe son ennui dans le vieux labyrinthe, une voix s'élève. Il s'agit d'une créature magique et pas très maligne qui envoie Sophie vivre une grande aventure mais pas celle que Sophie aurait pu espérer. La voilà revenue à Oak Cottage en 1860, à l'aube de la guerre de Sécession mais son hâle naturel et nez "Fairchild" lui valent la place de "mulatresse". Elle se retrouve donc esclave dédaignée de ses ancêtres blancs et enviée et moquée par les autres esclaves. A nouveau, Sophie n'a de place nulle part pourtant son attitude et son mutisme posent question et ne laissent personne indifférent à la plantation, ni d'ailleurs à la lecture. Elle vivra alors une aventure humaine sans précédent.

Avec quelques références à Autant en emporte le vent (mais comment l'éviter?), le roman bouscule en douceur nos repères et nos acquis. Que faire? Que dire? Comment accepter l'injustice? Quelle valeur peuvent bien avoir nos codes sociaux? C'est à partir de l'esclavage que l'héroïne interroge la ségrégation et affirme la richesse de la multiculturalité et de l'échange. Le roman dépeint une réalité dure mais avec des personnages tellement riches et nuancés qu'on se laisse aussi attendrir par le rythme et les paysages du Sud. Une lecture dont on ne peut que sortir grandi!

 
<< Début < Précédent 11 12 13 14 15 16 17 18 19 Suivant > Fin >>

Page 16 sur 19