Rue Saint-Lambert, 116 - 1200 Woluwé Saint Lambert - info@alivreouvert.be - Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h - Adulte : +32.(0)2.762.98.76 - Jeunesse : +32.(0)2.762.66.69

A livre ouvert - Le rat conteurphoto librairie Alivreouvert
Phalène fantôme / Littérature étrangère

Michèle Forbes, trad. de l'anglais
Quai Volatire, 278 pages, 21€

phalenefantomeEn apparence Katherine et Georges forment un couple parfait. Elle s'occupe de leurs quatre enfants tandis que lui combine un emploi d'ingénieur avec un poste de pompier volontaire. Nous sommes à Belfast en 1969 et la ville connait de vives tensions entres les communautés catholiques et protestantes. Les heurts se multiplient et des incendies criminels éclatent un peu partout. Georges est de plus en plus souvent appelé en renfort et laisse Katherine gérer le quotidien de la maison. Pourtant, par une chaude journée d'été, la famille se retrouve pour une petite escapade à la mer. Tandis que George et les enfants profitent de la plage, Katherine part se baigner. Soudain elle est prise de vertiges, panique et est sauvée de la noyade par son mari. Traumatisée par cette expérience Katherine tente de reprendre le contrôle de sa vie mais elle est hantée par les images de sa noyade et ne cesse de penser à son passé, à ses années d'insousiance quand elle n'était encore qu'une jeune fille libre et indépendante.

En 1949 Katherine, déjà fiancée à George, fasait partie d'une petite troupe de théâtre amateur où elle laissait libre cours à sa passion pour le chant lyrique. Elle y rencontra Tom, le tailleur chargé de son costume. C'est le coup de foudre. Mais cette belle histoire vire à la tragédie. Vingt ans plus tard la jeune femme, obsédée par son passée, elle sombre peu à peu dans la dépression. Georges met l'état de fatigue de sa femme sur le compte du choc de son accident, de la chaleur de cet été sans fin, de la tension qui règne dans la ville. Dépassé lui-même par les événements il ne se rend pas compte que sa femme est en train de sombrer.

Un premier roman tout en délicatesse.