Rue Saint-Lambert, 116 - 1200 Woluwé Saint Lambert - info@alivreouvert.be - Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h - Adulte : +32.(0)2.762.98.76 - Jeunesse : +32.(0)2.762.66.69

A livre ouvert - Le rat conteurphoto librairie Alivreouvert
Toutes nos mères / Littérature étrangère
Margherita Giacobino, Trad. de l'italien
Stock, 288 pages, 22.45€

toutesnosmeressElles s'appellent Ninin, Michin, Maria et Margherita, elles sont soeurs, nées dans un petit village rural du nord de l'Italie, dans les dernières années du XIXème siècle, dans une contrée où les familles vivent ensemble. Réunis dans une seule pièce : grands-parents, parents, enfants, oncles, tantes, cousins, tous doivent suivre les règles de l'aïeule. C'est elle qui décide qui travaillera aux champs, qui mangera à sa faim, qui recevra des coups, qui devra partir. Ninin, l'aînée, prend soin de ses soeurs comme elle le fera jusqu'à sa mort. Devenues des jeunes filles, elles sont engagées comme ouvrières à la ville. Elles habitent ensemble, sans hommes. Ils sont partis à la guerre, morts au combat ou de maladie. Il y a bien Maria qui tentera l'aventure vers l'inconnu, en reviendra malade et infirme, mais avec une petite fille, Maria Grazia. C'est ensemble qu'elles élèveront l'enfant, leur fille à toutes. Grâce à elles, Maria Grazia deviendra une femme indépendante, forte, libre. C'est ensemble toujours qu'elles s'occuperont ensuite de Margherita, leur petite-fille. Cette dernière grandit dans l'Italie des années cinquante, une Italie vivante, qui tente de se remettre des années de guerre, qui connaîtra l'arrivée du réfrigirateur, de la télévision, des vacances à la mer.

A travers le portrait plein de tendresse de toutes ces femmes qui ont marqué sa vie, Margherita Giacobino nous parle des femmes en général, de leurs victoires, de leurs doutes, de leurs combats. C'est toute une galerie de personnages plus attachants les uns que les autres qui prend vie sous la plume magnifique de l'auteur.