Rue Saint-Lambert, 116 - 1200 Woluwé Saint Lambert - info@alivreouvert.be - Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h - Adulte : +32.(0)2.762.98.76 - Jeunesse : +32.(0)2.762.66.69

A livre ouvert - Le rat conteurphoto librairie Alivreouvert
La merditude des choses / Littérature belge

merditudedeschosesDimitri Verhulst. Trad. du néerlandais
Denoël, 238 pages, 18€

Enfin traduit en français, La merditude des choses, adapté à l'écran par Felix Van Groeningen, est une plongée dans la Belgique profonde. On y suit les tribulations alcoolisées des frères Verhulst vues par les yeux du fils de l'un, Dimmetrie, qui échappera à ce monde de poivrots grâce à l'écriture, non sans reproduire certaines erreurs commises par son père comme celle de faire un enfant à une femme qu'il n'aime pas. Au programme, une saôulerie suit l'autre, les entraînant de plus en plus loin dans la déchéance qu'elle soit physique - vomissements en tout genre, comas éthyliques divers - ou financière - les visites des huissiers ne sont pas rares chez les Verhulst. Mais comment résister aux nombreuses invites des cafetiers à boire un petit coup quand on est facteur, tel est le principal souci de Pie, père de Dimmetrie ?

De plus il faut parfaire sa réputation : un Verhulst qui ne passe pas sa soirée au café à boire chope après chope jusqu'aux petites heures n'est plus un Verhulst ; un concours du plus grand buveur de bière sans un Verhulst inscrit n'a aucune légitimité ; une course cycliste version Verhulst se résume à des litres ingurgités jusqu'à épuisement... Les Verhulst se transformeront même en objet d'étude scientifique sous les micros attentifs de sociologues à la recherche de chansons d'ivrognes comme spécimens du patrimoine culturel. Dans une langue vernaculaire non exempte de poésie, Dimitri Verhulst écluse tous les estaminets de Reetveerdegem sur les traces des trois frères dont il nous conte les méfaits avec perte et fracas. La merditudes des choses se déroule près de chez vous mais c'est une véritable aventure en territoire inconnu ...