Rue Saint-Lambert, 116 - 1200 Woluwé Saint Lambert - info@alivreouvert.be - Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h - Adulte : +32.(0)2.762.98.76 - Jeunesse : +32.(0)2.762.66.69

A livre ouvert - Le rat conteurphoto librairie Alivreouvert
L'Arbre Monde / Littérature étrangère
Richard Powers, trad. de l'anglais
Cherche Midi, 484 pages

powers-arbremondeL'Arbre Monde est un roman incontournable, un livre exceptionnel tant par sa construction, par la maîtrise de Richard Powers de son sujet, que par la prise de conscience qu'il provoque. En le refermant on ne peut qu'être convaincu de la nécessité de prendre soin de notre environnement, de l'urgence d'une action collective pour protéger cette nature qui a mis des millions d'années à pousser et que l'homme détruit sans relâche depuis près de cent ans. Le roman commence par une première partie intitulée Racines qui se compose de huit chapitres formant presque chacun une nouvelle indépendante. On y fait la connaissance de huit personnages aux destins bien différents ; huit vies singulières aux quatre coins de l'Amérique, huit hommes et femmes qui ont cependant un élément en commun : un arbre a marqué leur vie. Un arbre planté par un ancêtre sur les terres familiales, un arbre que l'on croise tous les matins au coeur du béton et qui soudain disparaît, un arbre-refuge que l'on escalade gamin les jours où tout va mal, ...Et puis, petit à petit, ces huit protagonistes que la vie a mis un peu en marge de la société, vont décider de s'engager, de passer à l'action, de ne plus rester passifs face à une catastrophe qui se déroule sous leurs yeux : la destruction des forêts, l'abattage des grands arbres pour le seul profit des industries, au risque de voir disparaître tout un éco-système. Ils s'engagent, chacun à leur manière, leurs destins s'entremêlent, leurs luttes deviennent parfois des combats. Outre son côté romanesque véritablement passionnant, le roman de Richard Powers fourmille d'informations sur le fonctionnement des forêts, sur l'interaction entre les arbres et leurs milieux, sur la nécessité de protéger ces poumons de la terre.