Rue Saint-Lambert, 116 - 1200 Woluwé Saint Lambert - info@alivreouvert.be - Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h - Adulte : +32.(0)2.762.98.76 - Jeunesse : +32.(0)2.762.66.69

A livre ouvert - Le rat conteurphoto librairie Alivreouvert
sélection de fin d'années

En cette fin d'année, voici notre sélection en littérature!

littenoel-a

Jeu blanc, de Robert Wagamase, trad. de l'anglais, Zoé, 253 p., 20€90
Orphelin à 8 ans, le jeune Saul Indian Horse, indien ojibwé, est envoyé dans un internat où les blancs s'emploient à gommer toute trace de son indianité. Il y trouvera néanmoins un échappatoire dans la pratique du hockey. Un magnifique roman d'espoir et de rédemption, inspiré de la propre histoire de l'auteur, qui est aussi un hommage à la richesse de la culture indienne et à la beauté de la nature.

Le jour d'avant, de Sorj Chalandon. Grasset, 330 p., 23€45
Jojo est mort en 1974, dans l'explosion suite au coup de grisou dans la mine de L.... Quarante ans plus tard, son frère Michel n'a pas oublié et veut se venger des coupables impunis. Avec son regard empreint d'humanisme et d'empathie pour ses personnages, S. Chalandon parvient à nouveau à nous bouleverser avec le le récit de ce drame humain.

Les fantômes du vieux pays, de Nathan Hill, trad. de l'anglais, Gallimard, 707 p., 25€
Samuel, abandonné par sa mère à l'âge de 11 ans, découvre par hasard, bien des années plus tard, dans la rubrique fait divers, que celle-ci vient d'agresser un gouverneur, candidat à la présidentielle. Pour cet homme peu affirmé, solitaire, c'est peut-être le moment de comprendre son histoire familiale. Un grand roman américain, ample et maîtrisé, par un jeune auteur qui n'hésite pas à brasser l'histoire et la société des Etats-Unis des cinquante dernières années. Un coup de maître. Passionnant.

L'art de perdre, d'Alice Zeniter. Flammarion, 506 p., 22€
Une fresque captivante qui retrace le destin sur trois générations d'une famille kabyle de la guerre d'Algérie à nos jours. Comme à l'accoutumée, le Goncourt des lycéens couronne un roman, à la fois passionnant à lire et riche en questionnement sur l'Histoire, le poids du passé, l'héritage familial, à travers de très très beaux personnages.

littenoel-b

Les derniers jours de l'émerveillement, de Graham Moore, trad. de l'anglais, Cherche Midi, 543 p., 24.95€
L'histoire la la course folle à l'électrification des villes, dans un récit plein de péripéties qui voit s'affronter deux inventeurs de génie, Edison et Westinghouse, et où se mêlent un jeune avocat ambitieux et le génial Nikola Tesla. Basé sur des solides recherches historiques, ce roman se dévore comme un thriller.

Sucre noir, de Miguel Bonnefoy. Rivages, 207 p., 19.50€
Les explorateurs se succèdent dans ce petit village des Caraïbes, à la recherche d'un supposé trésor du capitaine Morgan , dont le navire aurait échoué dans les environs trois siècles plus tôt. Ils y croisent Serena Otero, héritière d'une plantation de canne à sucre et gardienne de la recette d'un rhum exceptionnel. Un roman d'aventures sensuel et flamboyant, à l'imaginaire baroque et exotique, servi par une plume inventive. Une découverte.

Maharajah, de M. J. Carter. Trad. de l'anglais, 470 p., 25.95€
Formidable roman d'aventures, avec moultes péripéties, mystères et complots, et une belle galerie de personnages bien campés, dans l'Inde des maharajas, de la compagnie des Indes, et des peuplades aux moeurs étranges. Suspense et exotisme au rendez-vous.

littenoel-c

Summer, de Monica Sabolo. Lattès, 316 p., 21€30
Summer, 19 ans,jeune fille radieuse de la grande bourgeoisie genevoise, disparaît inexplicablement lors d'un pique-nique au bord du lac Léman. Vingt-quatre ans plus tard, son frère reste hanté par cette absence. Mais la chape de silence dans ce milieu pèse terriblement.
A la lisière du thriller et du récit poétique, un roman magnifiquement écrit, à l'atmosphère mystérieuse et magnétique proche d'une Laura Kasishke.

Bakhita, de Véronique Olmi. Albin Michel, 456 p., 25.70€
Née au Darfour, au milieu du XIXème siècle, elle a connu l'esclavage à l'âge de 7 ans. Elle passera de maître en maître avant d'être rachetée par le consul d'Italie. Affranchie, elle deviendra religieuse, sainte, et aura traversé bien des épreuves.
Avec une grande force d'évocation, V. Olmi restitue la destinée exceptionelle d'une femme exceptionelle.

Ör, d'Audur Ava, Olafsdottir, trad. de l'islandais, Zulma, 235 p., 19€
Avec sa délicatesse, sa feinte simplicité et son humour habituels, l'auteur de "Rosa Candida" retrace le destin d'un homme décidé à en finir avec l'existence et qui retrouve au contact d'autres personnes un sens à sa vie.


 

Summer, de Monica Sabolo. Lattès, 316 p., 21€30
Summer, 19 ans,jeune fille radieuse de la grande bourgeoisie genevoise, disparaît inexplicablement lors d'un pique-nique au bord du lac Léman. Vingt-quatre ans plus tard, son frère reste hanté par cette absence. Mais la chape de silence dans ce milieu pèse terriblement.
A la lisière du thriller et du récit poétique, un roman magnifiquement écrit, à l'atmosphère mystérieuse et magnétique proche d'une Laura Kasishke.

  Bakhita, de Véronique Olmi. Albin Michel, 456 p., 25.70€
Née au Darfour, au milieu du XIXème siècle, elle a connu l'esclavage à l'âge de 7 ans. Elle passera de maître en maître avant d'être rachetée par le consul d'Italie. Affranchie, elle deviendra religieuse, sainte, et aura traversé bien des épreuves.
Avec une grande force d'évocation, V. Olmi restitue la destinée exceptionelle d'une famille exceptionelle.

Ör, d'Audur Ava, Olafsdottir, trad. de l'islandais, Zulma, 235 p., 19€
Avec sa délicatesse, sa feinte simplicité et son humour habituels, l'auteur de "Rosa Candida" retrace le destin d'un homme décidé à en finir avec l'existence et qui retrouve au contact d'autres personnes un sens à sa vie.
 

Newsletter

logo_alsj
logo_initiales
Suivez-nous sur Facebook