Rue Saint-Lambert, 116 - 1200 Woluwé Saint Lambert - info@alivreouvert.be - Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h - Adulte : +32.(0)2.762.98.76 - Jeunesse : +32.(0)2.762.66.69

Lectures
Propriété privée
Julia Deck,
Les éditions de Minuit, 173 pages, 16€

proprietepriveeCharles Caradec et sa femme, parisiens, décident pour la première fois de leur vie de devenir propriétaires. Soucieux de leur empreinte environnementale, ils achètent une maison dans un écoquartier de quatre maisons mitoyennes identiques pour ménages aisés et desservi par le RER.
« Nous étions impatients de vivre enfin chez nous. Et peut-être aurions-nous réalisé notre rêve si, une semaine après notre installation, les Lecoq n’avaient emménagé de l’autre côté du mur ».
Comme Pascal Garnier dans Lune captive dans un oeil mort, Julia Deck nous plonge dans l’univers pavillonnaire bourgeois soi-disant paradisiaque où finalement le huis clos de l’entre soi se transforme en univers explosif où le crime et la mort s’invitent.

 
Les jungles rouges
Jean-Noël Orengo,
Grasset, 267 pages, 20€60

junglesrougesDébut XXe, André Malraux est à Phnom Penh oeuvrant pour la décolonisation de l’Indochine avec ses amis Xa et Thuy ; années 50, à Paris Xa Prasith le fils de ces derniers est accueilli par Clara Malraux, il y rencontre Saloth SAR qui deviendra Pol Pot ainsi que d'autres étudiants cambodgiens, ensemble ils se forment au communisme avant de rentrer au pays ; années 70, Maxime et Marie La Rochelle se réfugient dans l’ambassade française de Phnom Penh tandis que la ville tombe aux mains des Khmers rouges et en ressortent en ayant adopté une petite cambodgienne Phalla qui leur a été confiée par son père pour qu’elle ne tombe pas aux mains des sanguinaires ; années 80, Marguerite Duras observe Phalla sur la plage de Trouville et se replonge dans ses années indochinoises ; années 90, Phalla La Rochelle fréquente Jean Douchy, un garçon attiré par les asiatiques ; années 2000, Phalla devient célèbre à Paris comme artiste plasticienne et a perdu la trace de Jean ; années 2010, Jean Douchy vit à Bangkok où il tient une galerie d’exposition quand il est contacté par une mystérieuse cambodgienne qui veut lui acheter, pour une grosse somme, des photos des dirigeants Khmers rouges en sa possession...
Naviguant de manière subtile dans le temps, Jean-Noël Orengo revisite la grande histoire au travers des phantasmes, obsessions et passions des différents protagonistes de ce roman passionnant et riche en aventures.

 
Miss Islande / littérature étrangère
Audur Ava Ólafsdóttir, trad. de l'islandais
Zulma éditions, 288 pages, 20€50.

missislandeUn jour de 1963, Hekla, tout juste la vingtaine, quitte les terres de son enfance pour Reykjavík. Avec juste une valise contenant quelques affaires mais surtout sa machine à écrire Remington et quatre manuscrits, elle prend l’autocar pour réaliser son ambition, devenir écrivaine. C’est son ami d’enfance et premier amant Jón John qui l’accueille tout d’abord chez lui, le temps qu’elle trouve un travail. Elle devient serveuse à l’hôtel Borg, harcelée régulièrement par les clients et plus particulièrement par un homme qui veut absolument la voir tenter sa chance à l’élection de Miss Islande. Hekla résiste, soutenue par Jón John et son amie d’enfance Isey devenue mère au foyer, mais elle se retrouve face à monde masculin, misogyne et résolument fermé aux talents féminins. Jón John quant à lui, un homme qui aime les hommes, se fait malmener par une société terriblement homophobe.
Hekla et Jón John décident de quitter ce petit monde étriqué qu’est l’Islande de l’époque. Ils partent courir le monde dans l’espoir d’y trouver plus d’ouverture, de tolérance et d’humanisme comme en contiennent les paroles de Martin Luther King arrivées jusqu’à eux grâce à la presse internationale. Le monde qu’ils vont découvrir leur permettra-t-il d’être enfin pleinement eux-mêmes?
Ode à la liberté d’être et de vivre à sa guise, ode au respect de l’autre dans ses différences. Audur Ava Ólafsdottir, l'autrice de Rosa Candida, L’embellie, L’exception, Ör (…), avec sa sensibilité et sa délicatesse d’écriture, nous offre encore une fois un très beau roman rempli d’humanisme.
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 2 sur 182

Newsletter

Notre label

Label de qualité - le libraire

logo_alsj
logo_initiales
Suivez-nous sur Facebook