Rue Saint-Lambert, 116 - 1200 Woluwé Saint Lambert - info@alivreouvert.be - Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h - Adulte : +32.(0)2.762.98.76 - Jeunesse : +32.(0)2.762.66.69

3 minutes 33 secondes

3minutes

En 1992, Chip Jones, 83 ans, et Sid Griffith, 82 ans, quittent Baltimore pour un voyage en Allemagne. C'est la première fois depuis plus de 50 ans qu'ils vont revoir Berlin. Ils sont invités par le réalisateur d'un documentaire consacré au trompettiste Hiero Falk car Chip et Sid ont joué avec ce jeune prodige dans les années 30. Tous trois faisaient partie d'un groupe de jazz qui comptait six membres et qui animait les nuits des cabarets de Berlin. Deux Noirs américains venus chercher en Europe le respect qu'ils ne trouvaient pas dans leur Sud natal ségrégationniste, deux Allemands, un Juif et Hiero, un gamin atypique : Allemand mais à la peau d'un noir profond car issu de la relation entre une jeune allemande et un soldat sénégalais de l'armée française, voilà les membres des Hot Time qui faisaient swinguer la jeunesse berlinoise. Mais cet âge d'or du jazz prend fin avec l'arrivée au pouvoir des nazis. Le jazz est qualifié de musique de dégénérés jouée par des nègres. Il est temps pour les deux Américains d'envisager de quitter l'Allemagne.

C'est alors que se présente Dalilah Brown, jeune afro-canadienne, chanteuse, musicienne mais surtout amie de Louis Armstrong. Elle leur promet une rencontre avec le maître et peut-être même l'enregistrement d'un disque. Mais pour cela il faut que le groupe se rende à Paris. Or chacun de ses membres est peu à peu broyé par les événements de l'histoire. Ils ne sont plus que trois à rejoindre la Ville Lumière. Chip, Sid, Hiero, unis face aux difficultés de la guerre mais aussi en compétition pour une femme, Delilah, et pour une place aux côtés de leur idole. Et puis soudain, tout s'effondre. Hiero est arrêté à Paris et déporté au camp de Mauthausen. Il n'en reviendra pas. Chip et Sid ont continué leur chemin, sont restés amis durant 50 ans et reviennent aujourd'hui sur les traces de leur jeunesse dorée mais aussi là où se sont joués les épisodes les plus noirs de leur vie. Rongés par la culpabilité de ne pas avoir pu sauver leurs amis et le jeune Hiero en particulier, les deux compères vont bien vite faire une étrange découverte. Un roman passionnant où vibre la musique du jazz. Une histoire d'amour, de trahison et de pardon.

A lire sur le site des éditions Liana Levi, l'interview d'Esi Edugyan qui nous parle de la genèse de son roman http://www.lianalevi.fr

Esi Edugyan. Trad. de l'anglais
Liana Levi, 362 pages, 22€

 

Newsletter

Notre label

Label de qualité - le libraire

logo_alsj
logo_initiales
Suivez-nous sur Facebook